Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le bac 2014

17/06/2014 – Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le bac 2014…

lefigaro.fr, par Antoine Lhermenault Publié le 11/06/2014

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le bac 2014

 

INFOGRAPHIE – A l’approche des premières épreuves du baccalauréat, pas de panique. Toutes les réponses du ministère de l’Education nationale aux questions, même les plus loufoques, que vous vous posez !

Comment faire si j’oublie ma carte d’identité?
Inutile de paniquer, deux possiblités s’offrent à vous. Dans le cas d’une perte ou d’un vol plusieurs jours avant les épreuves, vous devrez fournir un récépissé d’une déclaration faite auprès des services de police ou de gendarmerie, ainsi qu’un document officiel, avec photographie, permettant de renseigner votre identité. Dans le cas d’un simple oubli, vous serez autorisé à présenter provisoirement d’autres preuves d’identité. Le chef de centre vérifiera, a posteriori, votre identité avec le document officiel que vous devrez lui transmettre dans les meilleurs délais.

Y’a-t-il un détecteur de téléphones portables dans toutes les salles d’examen?
Depuis 2013, toutes les académies sont équipées de détecteurs. Ce sont les recteurs qui sont chargés de les répartir de façon aléatoire dans l’académie et de veiller à les faire circuler entre les centres d’examen tout au long des épreuves.

Les sujets du bac sont-ils liés à l’actualité?
En tous cas, pas à l’actualité chaude. Il faut savoir que les sujets sont réalisés presque une année avant le début des épreuves. Une commission académique les élabore d’abord entre les mois de septembre et décembre. Entre décembre et janvier, chaque sujet est ensuite soumis à deux professeurs, qui donnent leur avis sur leur faisabilité et leur intérêt. Ils sont éventuellement modifiés durant les mois de janvier et de février, puis définitivement fixés, par le recteur, courant mars.

Ai-je le droit d’écrire au stylo rouge?
Rien ne vous l’interdit, mais il est d’usage de réserver l’encre rouge au correcteur. Et risquer d’agacer celui qui vous notera n’est sûrement pas la meilleure idée que vous puissiez avoir.

La légende de celui qui se serait contenté de répondre «C’est ça» à une question du baccalauréat de philosophie «Qu’est-ce que l’audace?» et aurait récolté 20/20 est-elle vraie?
Non, il s’agit d’une «légende urbaine» qui a le mérite néanmoins de faire sourire, chaque année, les lycéens.

Suis-je éliminé si j’obtiens un 0?
Il n’existe pas de note éliminatoire au baccalauréat. Un 0, même si très mauvais signe, n’est donc pas rédhibitoire.

Toutes les copies sont-elles notées de manière équitable?
Elles le sont, du moins, le mieux possible. Pour ce faire, les correcteurs se réunissent à deux reprises. Avant la correction des copies afin que le corrigé de l’épreuve soit bien compris et que les attendus de correction soient bien expliqués à tous les correcteurs ; il s’agit de la commission dite d’entente. Après le retour des corrections pour éviter des écarts trop importants de notation entre correcteurs ; on parle de la commission d’harmonisation.

Puis-je demander à ce que ma copie soit recorrigée?
Non. La réglementation du baccalauréat ne prévoit pas de double correction, qui induirait des coûts financiers, humains, et de temps trop importants. Mais, même si le jury est «souverain», la contestation d’une erreur matérielle – comme un mauvais report de note de votre copie – est possible. Pour vérifier que vous n’êtes pas victime de ce type d’erreur, vous pouvez demander à votre centre d’examen une consultation de vos copies. Ces erreurs restent cependant très rares avec, en moyenne, moins d’un cas pour 10 000 inscrits.

L’obtention d’une mention est-elle liée à l’origine sociale?
Les inégalités sociales restent fortes. Si l’on considère 100 bacheliers d’origine sociale très favorisée, 50 d’entre-eux sont diplômés avec mention, contre seulement 14 sur 100 bacheliers d’origine sociale défavorisée.

Quel est le pourcentage des bacs avec mention?
Sur les 15 dernières années, le pourcentage de bacheliers généraux avec mention est passé d’un peu moins d’un tiers, à plus de la moitié. Lors du baccalauréat 2013, 13% des candidats n’obtenaient pas leur diplôme, 43% signaient une note entre 10 et 12, 26% décrochaient la mention «assez bien», 12 % la mention «bien», et environ 6% la mention «très bien».

Peut-on repasser son bac même si on l’a déjà eu?
Rien ne vous en empêche, si ça vous amuse. Pas de limite d’âge ou de niveau d’études, mais une condition: s’inscrire en candidat libre.