Quelles qualités mettre en avant pour décrocher un job?

13/05/2014 – Jeunes diplômés: quelles qualités mettre en avant pour décrocher un job?

 lefigaro.fr, Par Julie-Anne De Queiroz Publié le 07/05/2014

Jeunes diplômés: quelles qualités mettre en avant pour décrocher un job?

 

Une analyse des mots clefs les plus présents dans les offres d’emploi met en avant les compétences les plus prisées par les recruteurs. Bonne nouvelle pour les jeunes diplômés: certains qualificatifs s’adressent tout particulièrement aux jeunes.

Quelles sont les compétences indispensables pour trouver un emploi en France? C’est à cette question que répond l’enquête réalisée par le moteur de recherche d’emploi Adzuna.fr, qui divulgue ses résultats aujourd’hui.

Parmi celles-ci, la maitrise des réseaux sociaux figure en bonne place. Un atout pour les jeunes à la recherche de leur premier emploi, habitués à jongler avec Facebook et Twitter depuis leur plus jeune âge. Une qualité sur laquelle capitaliser, donc, notamment en soignant sa e-reputation.

Pour autant, avoir 10.000 followers sur Twitter ne suffira certainement pas pour décrocher n’importe quel job… Dès lors, sur quelles autres compétences miser en priorité? L’analyse des mots-clefs les plus répandus dans les annonces montre qu’il faudra également faire preuve d’organisation (mot-clef présent dans 20,4 % des annonces), d’autonomie (18,9 %) et de bonnes qualités relationnelles (13,2 %). Ces trois aptitudes devancent ainsi la bonne maîtrise de l’anglais (11,8 %), la motivation (10,3 %) et même… le diplôme (8,9 %).

L’étude montre par ailleurs la volonté de la part de certaines entreprises, majoritairement des start-ups dans le secteur du numérique, de capitaliser sur une image jeune et dynamique en adoptant un ton informel et familier. L’objectif? Séduire de jeunes talents avec un vocabulaire adapté. Et certains qualificatifs feraient presque peur aux non-initiés… Que vous inspire un «web développeur ninja»? Rassurez vous, aucune compétence en arts martiaux n’est requise. Le «ninja» est simplement un puriste dans son domaine, «toujours en quête de l’outil ultime, de la méthode absolue, du langage parfait, qui lui permettront d’atteindre une productivité maximale» selon cette typologie des développeurs.

Des spécificités culturelles

Internationale, l’étude montre par ailleurs que les compétences les plus valorisées diffèrent selon les pays. En Allemagne par exemple, c’est ainsi la capacité à travailler en équipe qui est la plus prisée, suivie de près par la capacité à être innovant et la motivation. Et de l’autre côté du Rhin, on cherche des gens qui s’amusent au travail: 12 % des offres d’emploi publiées sur le moteur allemand contiennent ainsi le mot «fun». «Les entreprises allemandes recherchent des candidats qui vont «s’investir et s’épanouir dans leur travail» explique l’enquête.

Autre point notable: les compétences les plus rémunératrices diffèrent largement des plus présentes dans l’ensemble des annonces. En tête du barème des qualités les plus lucratives: le caractère «entrepreunarial». Présent dans seulement 0,4 % des annonces, il permet d’espérer un salaire annuel moyen de plus de 48 800€. En deuxième position, le «leadership» est lui inscrit dans près de trois fois plus d’offres d’emplois… Ce qui ne fait jamais qu’1,1 % de l’ensemble des annonces. «Ces aptitudes sont plus souvent recherchées pour des postes de cadres supérieurs, ce qui explique qu’elles soient associées à des salaires moyens élevés» explique Hyacinte Mutin, d’Adzuna France.