Où vont les élèves des grandes écoles françaises ?

24/03/2014 – Où vont les élèves des grandes écoles françaises ?

Le Figaro, par Aliénor Carrière le 18/03/2014

 

Les élèves des grandes écoles françaises privilégient l’Amérique du Nord et l’Asie

Les futurs ingénieurs et manageurs français suivent des formations très ouvertes sur l’étranger. Mais la France attire aussi puisque près de 20% de leurs camarades de promotion viennent des quatre coins du monde.

Selon une enquête publiée ce mardi 18 mars par laConférence des Grandes Ecoles (CGE), il y a presque autant d’étudiants français qui partent à l’étranger, que d’étudiants étrangers qui viennent en France: en 2011-2012, quelque 48.039 étrangers ont été accueillis dans les grandes écoles alors que 47.917 Français de ces mêmes écoles sont partis en séjour d’études hors de France, soit plus de 26% des étudiants de ces grandes écoles. Reste que compte tenu de cursus de plus en plus internationaux, la plupart devraient partir à l’étranger à un moment ou à un autre de leurs études.

Si deux étudiants sur cinq souhaitent partir étudier soit en Amérique du Nord soit en Asie (Chine, Corée du Sud), les départs pour l’Amérique du Sud (Brésil et Argentine en tête) sont de plus en plus fréquents. En revanche les séjours d’études en Espagne, au Mexique, en Australie ou en Nouvelle-Zélande se font plus rares.

Si beaucoup d’étudiants africains viennent en France pour étudier, le taux de Français partis au Maghreb pour étudier est très bas. Par contre, les stages en Afrique Sub-Saharienne ou au Maghreb attirent tout de même 1 étudiant sur 10.

Reste que lorsqu’ils partent pour des stages, 48% des étudiants de ces grandes écoles privilégient l’Europe de l’Ouest – Royaume-Uni et Allemagne en tête. Le stage à l’étranger – d’une durée de six mois le plus souvent – peut d’ailleurs leur permettre une première embauche hors de France.

Au final, 80 % de ces étudiants auront effectué un séjour à l’étranger pendant leur scolarité.

 

D’où viennent les étudiants étrangers qui veulent étudier en France?

En deux ans, la proportion des étrangers au sein des écoles d’ingénieurs et de managementfrançais a progressé de 32%. Ces étudiants – représentant 164 nationalités différentes – viennent majoritairement d’Asie: de Chine, d’Inde, du Japon et de Taiwan tout particulièrement.